Alimentation et Iléostomie

Alimentation et Iléostomie

Alimentation et Iléostomie. Conseils alimentaires. Selles liquides. Obstruction de la stomie. Irritation de la peau. Aliments Flatulence Odeurs et Coloration.

NetPilote création de site internet comité d'entreprise experts en sites dynamiques.

mardi 10 mars 2009

Alimentation et Iléostomie

Présentation des questions alimentaires lors d'une iléostomie

 

Le régime du patient iléostomisé doit inévitablement être adapté à son transit et à sa tolérance personnelle tout en appliquant les recommandations du médecin. Il faut apprendre à élargir l’alimentation en introduisant progressivement les aliments à fin d’aboutir à une alimentation équilibrée. Il est également important de fractionner les prises alimentaires sur la journée. Il est aussi conseillé de couper les aliments en petits morceaux et de bien les mâcher.

Un point capital de votre régime est d’éviter les aliments qui pourraient bloquer l’ouverture de la poche c’est-à-dire ceux comportant des pépins, petits grains, fils, peaux, pulpes, les aliments fibreux

 

Retour en haut de page
Aliments a éviter lors d'une iléostomie

 

  • Airelles
  • Ananas
  • Artichauts
  • Asperges
  • Bettes
  • Biscuits aux fruits secs et/ou oléagineux
  • Cassis
  • Céleri
  • Céréales complètes : flocons d’avoine, muesli, biscottes, pains et riz complets
  • Cerises
  • Champignons
  • Chocolat aux noisettes ou aux noix
  • Citrons
  • Concombres
  • Epinards
  • Fenouil
  • Figues
  • Fraises
  • Framboises
  • Fromages aux fines herbes et aux noix
  • Fruits de la passion
  • Fruits oléagineux : amandes, arachides (cacahuètes, graines de tournesol, noisette, noix, noix de cajou, noix de pécan, noix du Brésil, pignons de pin
  • Fruits secs : abricots, ananas, châtaigne, dattes, figues, mangues, pruneaux
  • Glace brésilienne
  • Groseilles
  • Haricots
  • Kiwis
  • Laitue
  • Légumineuses : haricots secs, lentilles, pois chiches
  • Lilmes
  • Maïs
  • Mangues
  • Mûres
  • Myrtilles
  • Noix de coco
  • Olives
  • Oranges
  • Pamplemousses
  • Petits pois
  • Pop-corn
  • Raisins
  • Rhubarbe
  • Piments
  • Poireaux
  • Pousses de soja
  • Salsifis
  • Tarte brésilienne
  • Viandes coriaces et filandreuses

 

Retour en haut de page
D’autres aliments peuvent provoquer des constipations tels que :

 

  • Aubergines pelées et épépinée
  • Betterave
  • Café
  • Céleri-rave cuit
  • Miel
  • Pain d’épices
  • Poires épluchées
  • Pommes de terre épluchées
  • Prunes épluchées

 

Retour en haut de page
Certains aliments peuvent irriter la peau autour de la stomie

 

  • Agrumes
  • Alcool
  • Aliments épicés
  • Boissons alcoolisées
  • Choux
  • Crudités
  • Epices fortes
  • Fruits rouges
  • Jus de fruits et de légumes
  • Piments
  • Poivrons
  • Tomates
  • Vinaigres

 

Retour en haut de page
En cas de diarrhée.

 

Il convient de boire beaucoup (plus de 1.5l par jour) à fin d’éviter tout risque de déshydratation. Préférer les liquides contenant du sodium (sel) tels que : les eaux Vichy Célestin – Saint-Yorre, Apollinaris, Arvie, les bouillons, les potages, les soupes instantanées et les jus de légumes filtrés et adopter une alimentation riche en sel.

Il est aussi recommandé de boire du thé et des tisanes sucrées. L’eau plate est déconseillée sauf si on y ajoute des gélules de NaCl. Certaines pathologies nécessitent une restriction en sodium et/ou en sucre, il est donc recommandé de toujours vous référer à votre médecin avant de consommer ce type d’aliments.

Retour en haut de page
liste d’aliments aux propriétés anti-diarrhéiques

 

  • Abricots épluchés
  • Carottes cuites
  • Céréales raffinées : biscottes, pains, pâtes et riz blanc bien cuits, semoule de blé
  • Chicons cuits
  • Compote d’abricot, de coing ou de pomme
  • Courges pelées et épépinées
  • Courgettes pelées et épépinées
  • Fruits en conserve sauf ananas et cerises
  • Fromages à pâte dure
  • Lait et produits laitiers (sauf en cas d’intolérance au lactose)
  • Melon
  • Nectarines
  • Pêches
  • Pommes épluchées
  • Potirons pelés et épépinés

 

Retour en haut de page
Demander conseil à votre médecin généraliste.

 

Parlez de vos désagréments avec votre médecin qui vous prescrira un traitement médicamenteux adéquat ainsi que des suppléments en vitamines et minéraux.

Retour en haut de page